halbran

halbran

halbran [ 'albrɑ̃ ] n. m.
halebran fin XIVe; moy. haut all. halber-ant « demi-canard »
Jeune canard sauvage. « Il s'enfonçait dans un marais pour guetter les oies, les loutres et les halbrans » (Flaubert).

halbran
n. m. Jeune canard sauvage.

⇒HALBRAN, subst. masc.
CHASSE. Jeune canard sauvage de l'année. Chasse au halbran (Ac. 1935). Les jours de brume, il s'enfonçait dans un marais pour guetter les oies, les loutres et les halbrans (FLAUB., St Julien l'Hospitalier, 1877, p. 91). Le halbran, forcé dans son refuge par le chien, s'envole assez légèrement et assez rapidement, mais son vol est très court; il se laisse tomber à quelques dizaines de mètres au milieu des roseaux. Il faut le tirer très tôt, à son départ (VIDRON, Chasse, 1945, p. 78). Les halbrans de juillet ont pris de l'aile (VIALAR, Fusil, 1960, p. 181).
REM. Halbrener, verbe intrans. Chasser le halbran. (Ds LITTRÉ, DG, Ac. 1935 et ROB.). Au part. passé en emploi adj. a) Fauconn. Qui s'est rompu des pennes à la chasse au halbran. Faucon, oiseau halbrené (Ds LITTRÉ, DG, Ac. 1935 et ROB.). b) Au fig., vx. Rompu de fatigue, épuisé. Elle est halbrenée, à demi-morte, la courageuse fille (LA VARENDE, Anne d'Autr., 1938, p. 98).
Prononc. et Orth. : [] init. asp. Halbran ds Ac. 1935, ROB., Lar. encyclop., Lar. Lang. fr. Vx : halebrand ds Lar. 19e et Nouv. Lar. ill.; hallebrand ds Lar. 20e (cf. aussi A. DAUDET, Lettres moulin, 1869, p. 245); albran ds Lar. 19e-20e; alebrant et alebrent ds Lar. 20e. L'init. asp. s'est amuïe dans la prononc. au XVIe s. ou plus tôt; elle représente une graph. étymol. et empêche la liaison : des/halbrans. Ds Ac. dep. 1694; ds Ac. 1694 et 1718 hallebran; ds Ac. 1740 hallebran ou halbran; ds Ac. dep. 1762 sous la forme moderne. Étymol. et Hist. Ca 1393 halebran (Ménagier, éd. Sté Bibliophile fr., II, 182 et 236). Empr. du m. h. all. halberant, proprement « demi-canard » (cf. all. Halbente « plongeon »), à cause de sa petitesse. Bbg. SAIN. Sources t. 1 1972 [1925], pp. 331-332; t. 2 1972 [1925], p. 301, 373.

halbran ['albʀɑ̃] n. m.
ÉTYM. 1636; albran, 1552, Rabelais; halebran, v. 1398; moy. haut all. Halber-ant, proprt « demi-canard », à cause de sa petitesse.
Jeune canard sauvage.
1 Les jours de brume, il s'enfonçait dans un marais pour guetter les oies, les loutres, et les halbrans.
Flaubert, Trois contes, « La légende de saint Julien l'Hospitalier », I.
2 Marcel (…) rappelle que les deux grandes fermes sont désormais séparées du reste et que la frontière tout du long sera la rivière. (…) Mais il ajoute aussitôt qu'il s'agit de la rive nord, l'étang se trouvant donc de son côté comme le marais aux halbrans.
Hervé Bazin, Cri de la chouette, p. 162.
DÉR. Halbrener.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • *halbran — ● halbran ou albran nom masculin (moyen allemand halberant, demi canard) Jeune canard de l année …   Encyclopédie Universelle

  • HALBRAN — n. m. Jeune canard sauvage. Chasse au halbran …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • HALBRAN — s. m. (H s aspire.) Jeune canard sauvage. Ragoût de halbrans. Potage de halbrans …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • halbran — (hal bran) s. m. Jeune canard sauvage. Ragoût de halbrans. HISTORIQUE    XIVe s. •   Halebrans sont les petits canets qui ne peuvent voler, jusques à tant qu ils ont eu de la pluye d aoust, Ménagier, II, 5.    XVIe s. •   Les poules d eau, le… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • lbran — halbran …   Dictionnaire des rimes

  • *albran — ● halbran ou albran nom masculin (moyen allemand halberant, demi canard) Jeune canard de l année …   Encyclopédie Universelle

  • canard — [ kanar ] n. m. • quanard XIIIe; p. ê. d un ca onomat. (caner « caqueter » XIIIe); ard, d apr. malard 1 ♦ Oiseau palmipède (anatidés), au bec jaune, large, aux ailes longues et pointues. Femelle, petits du canard. ⇒ cane , 1. caneton, canardeau.… …   Encyclopédie Universelle

  • -an — ⇒ AN, ANE, suff. I. an, ane, suffixe exprimant l idée d appartenance, formateur d adjectifs substantivables, le plus souvent des ethniques. A. La base est un nom de pays, de région, d île : andorran, bigourdan (Bigorre), bressan, castillan,… …   Encyclopédie Universelle

  • halbrener — [ albʀəne] v. intr. ÉTYM. XVIe; 1373, p. p.; de halbran. ❖ ♦ Vx. Chasser le halbran. halbrené, ée p. p. adj. ♦ || Faucon halbrené, qui s est cassé des plumes en halbrenant. Fig., vx. (Personnes). F …   Encyclopédie Universelle

  • halbrener — (hal bre né) v. n. 1°   Chasser aux canards sauvages. 2°   Terme de fauconnerie. Rompre quelques pennes à un oiseau de proie. ÉTYMOLOGIE    Halbran. SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE HALBRENER. Ajoutez : 3°   Donner aux canards de basse cour un… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”